Contrainte du mois de mars

Ce mois-ci, exceptionnellement nous allons découvrir deux contraintes oulipiennes:

La première nous est offerte par Michèle Audin.

Elle a choisi le « bivocalisme » en A et I, avec quelques détours par le Y, car ce sont les lettres contenues dans le nom et le prénom de Zachary Richard.

Vous l’aurez compris, dans le bivocalisme, on ne garde que deux voyelles, et ici on en a presque trois… Devrions-nous appeler cette contrainte un tri vocalisme? Si elle n’avait choisi qu’une seule voyelle, ce serait un monovocalisme. Comme Michèle Audin, jonglez avec les mots, supprimer plusieurs voyelles et à vous de jouer

Notre ami Olivier Salon, quant à lui, a choisi le Tautogramme pour composer la jolie biographie de Monsieur Denis Desgagné.

Dans un Tautogramme, tous les mots commencent par la même lettre, enfin, autant que faire se peut, il faut savoir parfois se laisser un peu aller. Il existe des tautogrammes très rigoureux et d’autres le sont moins. Faites comme lui, choisissez une lettre, bon Olivier n’a pas vraiment eu le choix, car avouez qu’avec un nom comme Denis Desgagné, le choix s’imposait de lui-même!

À vos plumes, crayons, stylos, stylets, craies, ou tout autre engin servant à écrire, et en avant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *