À propos

L’Écriture en mouvement est un organisme à but non lucratif qui a pour mission de promouvoir l’écriture dans tous ses états, d’en explorer les possibilités infinies, de plonger dans l’univers illimité de la langue, tout en jonglant avec les mots.

L’Écriture en mouvement propose des jeux littéraires sur la place publique qui sont une invitation au plaisir d’écrire sans contrainte, ou avec c’est selon, qu’on y soit préparé ou pas : un défi à relever pour toutes celles et ceux qui veulent s’y essayer aux côtés de professionnels d’expérience.

La création d’événements tels que Les 24 heures du roman permet de mettre en présence des écrivains professionnels, des amateurs, des passionnés, des étudiants, des gens attirés par les mots, mais aussi beaucoup d’autres n’ayant pas encore eu la chance de rencontrer le désir d’écrire ou le plaisir de lire.

Anne Forrest-Wilson, fondatrice de L’Écriture en mouvement

Blog

L’équipe

Anne Forrest-Wilson

Fondatrice et directrice générale de l’Écriture en mouvement, créatrice des 24 heures du roman.

anne-wilson

Avide lectrice de tout papier imprimé dès mon plus jeune âge, ma passion pour les mots s’est vite muée en exploration de l’écrit sous toutes ses formes. À cheval sur plusieurs langues et plusieurs cultures, j’ai appris petit à petit ce qui se cachait derrière les mots et le sens qu’ils prenaient d’une culture à l’autre. J’ai observé longtemps les rapports entre les mots, les êtres et les lieux, et loin de regarder l’ombre des objets projetée sur le mur de la caverne, je préfère tourner mon regard vers la lumière, et tendre vers ce que je vais découvrir de ce côté-là. Écrire, enseigner, traduire : il s’agit toujours pour moi de trouver les mots pour le dire. L’Écriture en mouvement se trouve à la croisée des chemins entre le désir d’écrire et le plaisir de lire. La passion d’écrire je veux la partager, la passion de lire, j’entends la propager.

« C’est en lisant qu’on devient liseron, et en écrivant qu’on devient écriveron. » Raymond Queneau

et le Conseil d’administration composé de :

Caroline Lebrec – Présidente

Caroline-LebrecCA

Caroline Lebrec écrit, lit et enseigne depuis de nombreuses années, en France et au Canada. Elle a obtenu un D.E.A. (Diplôme d’études approfondies) en littérature comparée à l’Université Paris III-Sorbonne Nouvelle et un PhD en études françaises à l’Université de Toronto. Sa thèse s’intitule : « Les configurations oulipiennes du ludique : le discours de la contrainte dans Cent mille milliards de poèmes de Raymond Queneau et Le château des destins croisés d’Italo Calvino ». Elle a aussi écrit plusieurs études universitaires portant sur les protocoles d’écriture et de lecture des textes à contraintes, notamment sur ceux de l’Oulipo et sur les procédures de l’écriture à plusieurs.

Sa rencontre avec l’Oulipo, l’Ouvroir de Littérature Potentielle, a eu lieu en première année de DEUG et n’a pas tari depuis. Sa rencontre avec les ateliers d’écriture a commencé avec les ateliers Elisabeth Bing, avant de suivre ceux de l’Oulipo à Bourges et ailleurs. Elle a également participé activement à de nombreux ateliers d’écriture en ligne. Elle écrit des poèmes et des nouvelles depuis toujours, surtout dans les​_ trains et au cours de ses voyages. Elle lit depuis l’enfance, quitte à se  munir d’une lampe de poche sous la couette.

Sa passion de l’enseignement se ressource par la diversité et le renouvellement de projets littéraires et créatifs. Depuis toujours, elle remplit des cahiers avec les extraits préférés de ses lectures. Aujourd’hui, et après de nombreux déménagements dans lesquels ses cahiers se sont perdus, son blog « En mode aventure/A journey through life » a pris le relais.

Son engagement auprès de  “L’écriture en mouvement” couronne une belle rencontre avec Anne Forrest-Wilson, motivé par le fait de remettre l’écrit au centre des rythmes quotidiens.

Elvis Nouemsi – Vice-président

Fabienne Bautista – Secrétaire-Trésorière

Fabienne_Secretaire

Je vis au Canada depuis 1981 et j’ai travaillé en français au gouvernement. Maintenant à la retraite, je me cherchais une cause pour occuper mes loisirs; j’ai rencontré Anne et son projet à la Franco-Fête en 2015. Son enthousiasme m’a séduite et me voilà secrétaire et aussi apprenti webmestre (ça se dit?). Je suis ravie de participer à cette belle aventure culturelle.

Marie Macauley – Administratrice

marie-macauley

Née à Paris, Marie a grandi aux États-Unis puis en France. Elle vit aujourd’hui à Toronto, où elle poursuit un Master en sciences politiques à l’Université de Toronto. Fouineuse à ses heures perdues, elle aime les vieilles choses, les livres et l’Opéra au coin du feu.

Mot sur les 24 heures du roman: Lorsque Anne m’a parlé des 24 heures du roman pour la première fois, j’ai tout de suite été inspirée et prête à embarquer pour l’aventure. En tant que française ayant vécu aux États-Unis, en France et au Canada, j’ai tout de suite été attirée par la dimension internationale du projet, la rencontre entre auteurs francophones de tous horizons, à bord d’un train, symbole du voyage et de la découverte.

Camille Contré – Administratrice