24 heures du roman

Sur les traces de Champlain 1615-2015

Nouvelle couverture du roman
Nouvelle couverture du roman

 

« Première Rencontre »
Charles Pachter
Couverture du roman à venir

400 ans après l’arrivée de l’explorateur Samuel de Champlain en Ontario, un petit groupe d’écrivains français va suivre les traces de cet aventurier de la première heure et retrouver un groupe d’écrivains franco-ontariens, acadiens, québécois et amérindiens. Ensemble, ils vont explorer l’Histoire tout en écrivant une histoire à plusieurs voix.

Le concept des 24 heures du roman est simple :

Au départ d’Halifax, Nouvelle-Écosse, le 23 octobre 2015, 24 écrivains professionnels, dont 6 Français, 10 Franco-ontariens, 4 Québécois, 2 Acadiens et 2 Amérindiens (Québec) de langue française, montent dans le train l’Océan à 11 h du matin.
Quelque 24 heures et 24 chapitres plus tard, les 24 rescapés de cette aventure hors du commun sont accueillis en fanfare à leur descente du train à Toronto en Ontario.

48 heures avant le début de ce voyage extraordinaire, ces 24 écrivains se rencontrent pour la première fois à Moncton. Pendant deux jours, ils vont travailler sur la trame de l’histoire tous ensemble et sur les 24 personnages du roman. Bâtir une œuvre de fiction à partir de ces 24 personnages qui ont tous Samuel de Champlain en commun est le défi qu’ils vont devoir relever en 24 heures à bord du train l’Océan.

12 heures : c’est le temps dont chaque écrivain dispose pour écrire son chapitre en 2800 mots ou 18 000 caractères entre midi et minuit. À l’issue de ces 12 heures d’écriture, les écrivains se retirent et passent le flambeau à l’équipe de lecteurs, réviseurs et éditeurs.

10 heures du matin le 24 octobre 2015, Montréal, tout le monde descend et le Salon du Livre Express commence, c’est une première mondiale et une première version éditée du « Roman » est présentée. Les auteurs investissent la gare et partent à la rencontre du public et des écrits de leurs co-écrivains. Quatre par quatre, les auteurs de ces 24 fois 2800 mots ou 18 000 caractères vont nous faire découvrir quelques bribes de ce qu’ils ont écrit dans le train.

11h50, dernière étape du voyage : Montréal et Toronto

Arrivée à Toronto le 24 octobre à 17 heures 30, deuxième édition du Salon du Livre Express, 24 auteurs, 1 romans partent à la rencontre du public torontois venu saluer cet exploit. Le LIVRE est désormais terminé, et c’est le moment de fêter la fin du 400e anniversaire de présence française en Ontario.

À bord du train, des journalistes radio et télévision rendront compte à chaque instant ou presque de ce qui se déroule dans ce train qui roule vers sa destination finale : un roman de près de 67 200 mots écrits par 24 auteur-es en 24 heures chrono. Voici « Sur les traces de Champlain, un destin extraordinaire en 24 tableaux ».

Les 24 heures du roman est une expérience à la croisée de plusieurs cultures qui à l’origine n’étaient qu’une. De cette rencontre unique naîtra un livre de fiction inhabituel, une mosaïque d’histoires qui s’entremêlent au fil des pages, dans une langue aux tonalités multiples et à l’écriture d’une richesse vingtquatruplée.

Ce pont jeté entre les francophonies du Canada et la France va aider au rayonnement international de tous et de chacun.

 

Pour en savoir davantage, voyez notre page sur Facebook 

ou suivez-nous sur Twitter

 

ORIGINALE_RS1659_Mont-Hali_OCEAN3056_ocean

 

“In the Tracks of Champlain”

 

Four hundred years after explorer Samuel de Champlain’s arrival in Ontario, a small group of French authors will follow the route of this early explorer and join up with a group of Franco-Ontarian, Acadian, Quebecois, and Amerindian authors. Together they’ll delve into history while writing a story from many voices.

Les 24 heures du roman is a unique event, embodying a simple concept.

Starting in Halifax on October 23, 2015, twenty-four professional writers, 6 from France, 10 from Ontario, 4 from Quebec, 2 from the Maritimes, and 2 Amerindians, will get on a train at 11am.

24 hours, 24 chapters, some 240 pages later, arriving in Toronto, they – and their newly created novel – will get off the train.

48 hours prior to departure, the 24 authors will meet for the first time and explore the general story line along with 24 characters they will create from scratch, Samuel de Champlain will be at the heart of the story. Creating a novel within 24 hours is the task at hand and the biggest challenge of all times.

24 minutes before leaving Halifax, writers will draw their chapter to be developed during the journey.

12 hours is the time every author will spend writing eight to twelve pages.

After 12 hours of fun and hard work, each of the twenty-four writers will be free to sleep in their cabin and rest until morning. While they are resting, a team of proofreaders, editors, and publishing personnel will review and edit the final story.

When the authors embark on the second train, from Montreal to Toronto, they will have 4 hours to review their novel before it goes to press. Meanwhile, the cover will be designed.

Once aboard, the writers will have no contact with the outside world – but the world will hear about them. A team of 5 students, who won the writing contests last March, will assist them at all times.

Also, a radio journalist will be delivering hourly bulletins, and a TV crew will be recording everything, producing a documentary at the end of it all.

Les 24 heures du roman is a writing adventure and an experiment at the intersection of several different cultures that share a common cultural influence. From this unique encounter will be born a rare work of fiction, a mosaic of stories that intertwine across the pages in a language with multiple tonalities and rich styles of expression. This bridge linking French-speaking communities in Canada and France will bolster the international prominence of each and all.